Votre navigateur est trop ancien pour afficher correctement ce site. Ceci en est la version simplifiée.

these maure

Écologie et évolution de la manipulation de type garde du corps : étude du système Dinocampus coccinellaeColeomegilla maculata

 

Présentée par

Fanny MAURE

 

Lundi 16 décembre 2013 de 10h à 12h Amphi des plantes.

 

Jury :

Yannick Outreman, Maître de conférence, Agrocampus Rennes                          Rapporteur

Marie-Jeanne Perrot-Minot, Professeur, Université de Bourgogne                      Rapporteuse

Frédérique Dubois, Professeur, Université de Montréal (Canada)                         Examinatrice

Jeff Harvey,  Chargé de recherche, Netherlands Institute of Ecology                    Examinateur

Doyle Mc Key, Professeur, Université Montpellier II                                               Examinateur

Frédéric Thomas, Directeur de recherche, CNRS, Montpellier                              Directeur

Jacques Brodeur, Professeur, Université de Montréal (Canada)                           Directeur (Invité)

 

 

 

Résumé

 

La manipulation du comportement de l’hôte est une stratégie couramment utilisée chez les organismes parasites, et ce afin de favoriser leur transmission et/ou leur survie. La compréhension d’une telle stratégie est au cœur de plusieurs disciplines appliquées de la parasitologie, telles que l’épidémiologie et la médecine, mais est aussi d’une grande importance d’un point de vue écologique et évolutif. Dans le cadre de cette thèse, notre objectif était d’améliorer l’état des connaissances sur un type de manipulation encore très peu connu : la manipulation garde du corps, une stratégie initialement décrite chez les insectes parasitoïdes. À la suite de leur développement larvaire, certaines guêpes parasitoïdes (Braconidae) ont la capacité d’usurper le comportement de leur hôte et l’obligent ainsi à se comporter comme un véritable garde du corps pour protéger leur cocon des ennemis naturels. Basé sur le système associant la guêpe parasitoïde Dinocampus coccinellae et un de ses hôtes la coccinelle maculée Coleomegilla maculata, le présent travail aborde cinq aspects particuliers de la manipulation parasitaire : i) Efficacité de la protection par un garde du corps et coûts liés à une telle stratégie, ii) Contraintes énergétiques pour les parasites manipulateurs, iii) Diversité et l’évolution de la manipulation garde du corps, iv) Survie des hôtes à la manipulation par un parasitoïde et v) Effets de la nutrition de l’hôte sur une association hôte–parasitoïde manipulateur. Nos résultats apportent plusieurs éléments de réponse quant à l’écologie et l’évolution de la manipulation garde du corps, et notamment en ce qui a trait aux coûts énergétiques associés à une telle stratégie ainsi qu’au rôle de la ressource dans cette étroite association. De nouvelles perspectives de recherche y sont proposées afin d’encourager d’autres travaux dans cette voie.

 

Mots clés : manipulation garde du corps, association hôte–parasitoïde, coût de la manipulation, évolution, virulence des parasitoïdes, Dinocampus coccinellae.