Votre navigateur est trop ancien pour afficher correctement ce site. Ceci en est la version simplifiée.

Fabrice CHANDRE soutiendra son "Habilitation à Diriger des Recherches" le Jeudi 20 Mars à 14:00 dans l’amphithéâtre des Plantes du Centre IRD France Sud (911, Ave Agropolis à Montpellier) sur le thème

Résistance des moustiques aux insecticides et implications opérationnelles: Des gènes aux nouvelles stratégies de lutte

 

Devant le jury composé de :

Catherine Bourgouin, Institut Pasteur Paris
Gaëlle Le Goff, INRA, Institut Sophia Agrobiotech
Jean-Marc Hougard, IRD Marseille
Thomas Lenormand, CNRS/CEFE Montpellier
Mylène Weill, CNRS/ISEM Montpellier

 


Résumé :

L'étude de la résistance aux insecticides apporte des informations sur les processus évolutifs qui permettent aux insectes de s'adapter face aux modifications de leur environnement. Elle présente également un intérêt pratique majeur en matière de lutte. La connaissance des facteurs qui conditionnent l'évolution de la résistance est un préalable indispensable à la mise au point de stratégies de lutte visant à maîtriser les phénomènes de résistance pour améliorer le contrôle des populations d'insectes vecteurs d'agents pathogènes. Au cours des 15 dernières années mes recherches ont été consacrées à la caractérisation des mécanismes de résistance de 3 moustiques vecteurs, Anopheles gambiae, Aedes aegypti et Culex quinquefasciatus. Elles se sont attachées à comprendre l'origine des pressions sélectives qui s'exercent sur les populations naturelles ainsi que les conséquences opérationnelles de la résistance au travers d'études réalisées en grande partie en Afrique de l'Ouest et en Afrique Centrale. Ces recherches permettent d'envisager de nouvelles méthodes de lutte à la fois intégrées et mieux ciblées pour la prévention des maladies à transmission vectorielle. Cette présentation s'appuiera sur les études réalisées aux cours de Master et de travaux de Doctorat des jeunes chercheurs qui ont largement contribué à ces recherches.