Votre navigateur est trop ancien pour afficher correctement ce site. Ceci en est la version simplifiée.

 


Remy FROISSART vous convie à la soutenance de son Habilitation à diriger les recherches (voir résumé ci-dessous), qui aura lieu le mardi 30 mai à 14h00 à l'amphi 6.01 de l'UM devant le jury composé de :
 
Mireille Ansaldi (CNRS Marseille) - rapportrice
Cécile Desbiez (INRA Avignon) - rapportrice
Marie-Agnès Petit (INRA Jouy-en-Josas) - rapportrice
Guillaume Martin (CNRS Montpellier)
Delphine Sicard (INRA Montpellier)

---------------

Évolution en environnements variables : pérégrinations scientifiques entre virus de plantes, virus d'insectes, bactéries et bactériophages

 

Cette soutenance d'HDR (Habilitation à diriger les recherches) sera l'occasion de revenir sur les études expérimentales que j'ai réalisées et encadrées sur différents modèles biologiques de micro-organismes : virus de plantes, virus d'insectes, bactériophages et bactéries. Bien que diverses dans les détails expérimentaux, chacune de ces études vise à répondre à la question générale de comment les organismes évoluent et s’adaptent dans des environnements qui varient dans le temps et/ou dans l'espace.

Tout d'abord, je présenterai les travaux cherchant à répondre à la question de savoir dans quelle mesure l'évolution de la virulence est influencée par la capacité d'un parasite à infecter différents hôtes. Nous avons ainsi testé l'hypothèse de l'existence d'un compromis évolutif entre virulence et transmission, en utilisant comme modèle le virus de la mosaïque du chou-fleur (CaMV) propagé sur deux espèces de plantes hôtes (Brassica rapa et Arabidopsis thaliana). Dans les deux cas, nos résultats établissent une relation positive entre les deux traits phénotypiques, confirmant l'existence d'un compromis évolutif entre virulence et transmission pour ce parasite.

Ensuite, nous avons cherché à mettre en évidence les modifications génotypiques et phénotypiques pouvant exister entre des organismes spécialistes (i.e. adapté à un environnement) et généralistes (i.e. adapté à plusieurs environnements). Ayant utilisé un Densovirus comme modèle pour répondre à cette question, je replacerai tout d'abord la phylogénie en parallèle de la gamme d'hôte de cette famille de virus suite à une étude dans les banques de données métagénomiques. J'exposerai ensuite les résultats obtenus suite à l’évolution expérimentale d’un densovirus (JcDNV) propagé dans des environnements constants (dix infections successives de Spodoptera frugiperda ou S. litoralis) et variables temporellement (infections en alternance des deux espèces hôtes). De manière inattendue, la virulence des populations virales ayant évolué en environnement constant a diminué par rapport à la virulence de la population ancestrale mais est restée similaire lorsque les populations virales avaient évolué en environnement variable.

Par ailleurs, j'aborderai la question de l'importance des régimes de sélection sur le maintien du polymorphisme (hard- ou soft-selection) lorsque les populations évoluent dans des environnements spatialement structurés. J'exposerai ainsi nos résultats obtenus suite à l'évolution expérimentale de populations polymorphes d'E. coli évoluant dans des habitats contenant différentes pressions de sélection (différents antibiotiques). Nos résultats confirment pour la première fois de manière expérimentale les prédictions théoriques.

Cette présentation d'HDR sera aussi et enfin l'occasion de présenter les différents cours et travaux pratiques que j'ai développés à l'université (U. Montpellier, U. Cape-Town) et que je souhaite développer dans l'avenir mais aussi mon nouveau projet de recherche structuré autour de l’hypothèse selon laquelle les bactériophages sont des acteurs fondamentaux dans l’établissement et le maintien des communautés polymicrobiennes. Particulièrement pour les différents microbiotes humains, les bactériophages pourraient jouer un rôle central dans les transitions entre les états eubiotiques (i.e. « sains ») et dysbiotiques (i.e. « perturbés ») et vice-versa. Ce potentiel ouvre la perspective de l’utilisation des bactériophages en tant qu'agents thérapeutiques dans une approche de thérapie phagique à laquelle je compte contribuer avec notamment les étudiant-e-s qui souhaiteront se joindre à cette aventure.

 


Benjamin ROCHE vous invite à la soutenance de son HDR, qui aura lieu le jeudi 9 Mars, à 14h00 dans l’amphithéâtre des plantes sur le centre IRD de Montpellier. Cette présentation portera sur le thème :

Biodiversité et santé publique: Comment quantifier les interactions ?

 

Le jury sera composé de :
Pierre-Yves Boëlle, Université Pierre et Marie Curie, Paris, France.
Bernard Cazelles, Université Pierre et Marie Curis, Paris, France.
Nathalie Charbonnel, Institut National de la Recherche Agronomique, Montpellier, France
Jean-Claude Desenclos, Santé Publique France, Saint Maurice, France.
Régis Ferrière, Ecole Normale Supérieure et Université d'Arizona, Paris, France.
Bryan Grenfell, Princeton University, Princeton, USA.
Frédéric Simard, Institut de Recherche pour le Développement, Montpellier, France.

 

 

Pour ceux qui voudraient se connecter par visio :-
Connexion à la conférence
Connexion depuis un terminal individuel (PC, Mac, Tablette, Smartphone ...)

-> http://desktop.visio.renater.fr/scopia?ID=727629***4517&autojoin

Manuel d'installation de Scopia Desktop     doc_scopia_desktop-fr.pdf
IP : 194.214.202.146
Téléphone ou RNIS : +33 (0)4 26 68 73 07
GDS : +33 (0)4 26 68 73 07 727629
SIP : sip:Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
H.323 : h323:Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Numéro de la conférence : 727629 (terminer par #)
Code d'accès : 4517 (terminer par #)

 

 

Rodolphe HAMEL soutiendra sa thèse intitulé,

Biologie du virus Zika dans les cellules cutanées et les astrocytes

 

- le 10 février 2017 à 14h00 dans l'Amphithéâtre du bâtiment des plantes

 

 

Membres du jury :-

Hans YSSEL, DR, INSERM, Président
Pierre ROCQUES, DR, CEA, Rapporteur
Stephan ZIENTARA, DR, ANSES, Rapporteur
Catherine BISBAL, CR, INSERM, Examinatrice
Dorothée MISSÉ, CR, IRD, Directrice de Thèse