Votre navigateur est trop ancien pour afficher correctement ce site. Ceci en est la version simplifiée.

Avec des programmes développés sur tous les continents, l’UMR MIVEGEC est impliquée dans un très grand nombre de collaborations extérieures, en particulier avec les pays du Sud qui, en offrant la possibilité de travailler au plus près des maladies infectieuses tropicales, sont un atout scientifique indéniable. L'unité accueille ainsi de nombreux étudiants étrangers et permet à ses scientifiques (chercheurs, étudiants...) de partir pour des missions de quelques mois à plusieurs années dans une institution partenaire. Si la disparité des implantations demande un effort supplémentaire en terme d'animation et de communication, elle représente une force et un dynamisme qui caractérisent l'unité.

Les partenaires de MIVEGEC sont :

AFRIQUE DU SUD :

University of Free State Bloemfontein

Christine CHEVILLON collabore avec Pr. Anne-Marié Pretorius au travers du projet Eco-epidemiology of ticks and pathogens transmitted by ticks to wild and domestic animals in South Africa que porte Lise Gern (Université Neûchatel) sur des financement du Fonds National Suisse. Il s’agit de caractériser l’éco-épidémiologie de maladies à tiques au contact de faunes sauvages et domestiques et la compétition entre tiques invasive (Rhipicephalus microplus) et native (R. decoloratus).

Contact : Lise Gern, mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

BENIN :

CREC

Centre de Recherche Entomologique de Cotonou, à Cotonou.

Sylvie Cornélie, Armel Djénontin, Marc Egrot, et Cédric Pennetier travaillent en collaboration avec Martin Akogbeto (CREC) sur la biologie, la systématique, la génétique des populations et la résistance aux insecticides des vecteurs de paludisme et d'arboviroses ; l’évaluation multidisiplinaire de la lutte anti-vectorielle et l’anthropologie de la lutte contre le paludisme dans le cadre de programmes en partie financés par un projet du Ministère Français de la Recherche (ANR), par l'industrie, la fondation Gates, l’Initiative 5% - FEI (MAEE), le CRDI et par l'OMS.

Contact : Cédric Pennetier - tél : + 229 21 05 41 41 ou (229) 21 37 49 81- mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

IRSP

Institut Régional de Santé Publique, à Ouidah.

MIVEGEC collabore étroitement avec Luc Djogbenou sur la biologie et la résistance aux insecticides des vecteurs de paludisme et l'impact de pratiques agricoles innovantes sur l'évolution de ces résistances.

Contact : Luc DJOGBENOU - tél : + 229 21 05 41 - mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

BURKINA FASO :

 

CIRDES

Centre International pour la Recherche Développement de l’Elevage en zone Subhumide

Christine Chevillon, Valérie Noël & Abel Biguezoton (doctorant effectuant ces travaux à mi-temps au CIRDES) travaillent en partenariat avec Hassane Adakal (chercheur CIRDES, en accueil quelques mois par an dans l’équipe IPA) sur les problématiques relatives à l’invasion de l’Afrique de l’Ouest par la tique asiatique du bétail Rhipicephalus (Boophilus) microplus. Ce partenariat constitue l’axe ‘tiques & maladies à tiques’ du laboratoire mixte international LAMIVECT. Contact : Christine Chevillon

 

burkinaIRSS

Institut de Recherche en Sciences de la Santé, à Bobo Dioulasso.

Anna COHUET, Frédéric SIMARD, Daniel COURET, Karine MOULINE, Haoues ALOUT (post-doctorant) et Olivier ROUX (post-doctorant) travaillent en partenariat avec le Professeur Jean-Bosco OUEDRAOGO (directeur de l'IRSS-Direction Régionale de l'Ouest à Bobo Dioulasso), le Dr Roch DABIRE (chef du laboratoire d'entomologie) et le Dr Abdoulaye DIABATE (chercheurs entomologistes) et grâce à des financements ANR, OMS, UE, etc. sur la biologie, la systématique, le comportement, la génétique des populations et la résistance aux insecticides des vecteurs de paludisme.

Contact : Florence Fournet

CAMEROUN :

OCEAC

Organisation de Coordination pour la lutte contre les Endémies en Afrique Centrale, à Yaoundé.

L'OCEAC est un institut inter-états de recherche médicale. L'institut de Yaoundé comporte des laboratoires de recherches dont le laboratoire de recherche sur le paludisme (LRP) qui héberge un groupe de l'UMR MIVEGEC. Isabelle Morlais (SAT), Pierre Kengne (BEES), Geoffrey Gimonneau (BEES-SAT) et Caroline Fouet (ETE) développent au LRP des projets financés par l'Union Européenne (FP7), les NIH (USA), le Wellcome Trust (UK), l'OMS-TDR ou encore l’ANR. Ils travaillent sur place en étroite collaboration avec les chercheurs partenaires, Parfait Awono-Ambéné, Christophe Antonio Nkondjio et Josiane Etang, et forment ensemble des étudiants en thèse et en M2. Les activités de recherche au LRP reposent sur l’étude bio-écologique et génétique des vecteurs du paludisme, le suivi de la résistance des moustiques aux insecticides, l’étude des déterminants génétiques de la compétence vectorielle  et la recherche de nouvelles stratégies de lutte. Ces activités convergent vers un objectif commun : un meilleur contrôle des vecteurs de paludisme en zones d’endémie.

Isabelle Morlais - tél : + 237 223 2232 - mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

COTE D'IVOIRE :

Institut National de Santé Publique (INSP)

L’INSP est un institut de recherche placé sous la tutelle du Ministère de la Santé et de la Lutte contre le Sida. L’INSP couvre une superficie de douze hectares et est situé en plein centre d’Abidjan. Il comprend, outre les locaux d’Abidjan, trois centres de recherche : une antenne à Bouaflé, un Projet de Recherches Cliniques sur la Trypanosomiase Humaine (PRCT) à Daloa et l’Institut Pierre Richet (IPR) à Bouaké. L’IRD entretient des collaborations avec l’INSP au travers d’un accord cadre signé le 1er avril 2014, essentiellement avec l’IPR et dans une moindre mesure avec le PRCT. Le Directeur Général de l’INSP est le Dr. Dinard Kouassi.
L’IPR est une structure de l’ex-OCCGE rétrocédée à la Côte d’Ivoire en 2001 et rattachée à l’INSP. L’IPR est la principale institution de recherche sur les maladies à transmission vectorielle de ce ministère, en particulier la trypanosomose humaine africaine (THA), le paludisme et les arboviroses. Ces recherches constituent le lien entre la recherche fondamentale et la recherche opérationnelle dont les programmes nationaux de lutte (PNLP et PNLTHA) ont besoin pour la mise en œuvre de leurs actions. L’IPR compte à ce jour 4 laboratoires de recherche : un sur glossines et trypanosomes, un sur la lutte antivectorielle et la résistance aux insecticides, un sur la transmission vectorielle et un laboratoire de clinique et de parasitologie.
Directeur général INSP : Dinard Kouassi
Directeur IPR : Dramane Kaba
Agents IRD de l’UMR-Mivegec : Anne Poinsignon (transmission et immunologie), Cédric Pennetier (Résistance des vecteurs et lutte anti-vectorielle) et Franck Remoué (immunologie et biomarqueur salivaire)

Principaux collaborateurs : Alphonsine Koffi (IPR - Résistance) ; Maurice Akré Adja (IPR et UFHB - transmission) et Serge Assi (IPR et PNLP - parasitologie), André Offianan Touré et Edgard Adjogoua (IPCI – parasitologie et virologie), Dimi Doudou et Aka Bédia (CRD - UAO), Alphonse Kadjo et Emmanuel Tia (CEMV - UAO).

Activités menées en partenariat :
-    Café/Cacao de Côte d’Ivoire et Trypanosomiase Humaine Africaine (2CI-THA)
-    Innovative approach in the case detection and management for sustainable elimination of gambiense HAT
-    Targeting tsetse : a demonstration project
-    Epidémiologie du Réservoir Humain et Animal de la Trypanosomose Humaine Africaine (ERHATryp)
-    Piano : Rôle de la Pression Immunologique d’exposition aux Anopheles sur la régulation de la réponse immune protectrice      anti-palustre.
-    EPIVECT : Développement de biomarqueurs salivaires pour évaluer le contact Homme-vecteurs.
-    BeIn (Behavior and Insecticides) : Etudier le comportement des moustiques face aux matériaux imprégnés d’insecticides.
-    Réseau ABC (OMS/industries) : Evaluation des pesticides pour la Santé publique
-    PALEVALUT : Evaluation opérationnelle et multidisciplinaire de la Lutte intégrée contre le Paludisme.
-    LUPACI : Lutte contre le paludisme en Côte d'Ivoire. Programme en co-disciplinarité (entomo, épidémio, parasitologie, pharmacologie, anthropologie, géographie)
-    ARBORISK : Etude multidisciplinaire du risque d’émergence des arboviroses dans les agglomérations urbaines sur l’axe Abidjan-Ouagadougou. Programme en co-disciplinarité (entomo, épidémio,  immuno, anthropologie, géographie).
-    JEAI EVAPAL-CI "Evaluation du risque de transmission du paludisme en Côte d’Ivoire".
-    LMI LAMIVECT 2 (Laboratoire mixte international sur les maladies à vecteurs). Ce projet, en cours d’évaluation, est la prolongation 2016-2020 avec extension vers la Côte d’Ivoire et implication de l’IPR et du CEMV, du LAMIVECT 1 (2011-2015) de Bobo-Dioulasso impliquant déjà CIRDES-IRSS-UPB et IRD UMR Intertryp et Mivegec, 2011-2015.
-    Santé de l’Enfant en Afrique de l’Ouest PPR-SEAO)

 

FRANCE :

RTRS Fondation Infectiopole SUD

MIVEGEC est membre du RTRS Fondation Infectiopole SUD, et a, à ce titre, initié plusieurs collaborations (en particulier via des étudiants en co-tutelle, et des post-doctorants partagés) avec des équipes de recherche de Nice et de Marseille.

GABON :

gabonCIRMF

Centre International de Recherches Médicales de Franceville à Franceville.

Le CIRMF est un institut Gabonais de recherche médicale de référence et de soutien au système de santé. Le centre compte plusieurs unités de recherche sur les hémopathies génétiques, les pathologies parasitaires (paludisme, filarioses…), les rétrovirus humains et simiens, les fièvres hémorragiques virales (Ebola) et les arbovirus. De plus le CIRMF possède l’un des plus grands centres de primatologie d’Afrique avec, en particulier, plusieurs colonies de singes utiles aux études comportementales. MIVEGEC y est accueillie au sein de trois unités :

  • Recherche en Ecologie et Santé, dans laquelle Christophe Paupy (équipe BEES) anime un groupe de recherche (Ecologie des Systèmes Vectoriels) composé d’un post-doctorant, d’un technicien et d’étudiants en master II. Les thèmes abordés sont relatifs aux vecteurs d'arboviroses émergentes comme la dengue et le chikungunya et aux cycles naturels d’arbovirus zoonotiques comme le virus de la fièvre de la vallée du Rift.
  • Virus émergent, dans laquelle Eric Leroy, Xavier Pourrut et Pierre Becquart (équipe GAP) étudient les cycles, la génétique, l’immunologie et la physiopathologie de virus émergents tels que les virus Ebola, dengue, chikungunya, fièvre de la vallée du Rift, poliomyelite, etc.
  • Parasitologie, dans laquelle Linda Duval, post-doctorante de l’équipe GAP, s’intéresse plus particulièrement aux Plasmodium de singes.

Contact : Eric LEROY - tél : + 241 06058102 - mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

GUYANE :

Centre IRD Cayenne

à Cayenne.

Valérie Morel, Rolland Ruffine et Jean-François Guégan collaborent avec plusieurs acteurs de la recherche en santé, de santé publique et des services publics de sécurité sanitaire présents en Guyane française.

CIC-EC Antilles-Guyane/Centre Hospitalier de Cayenne

CIC-EC : Centre d’Investigation Clinique - Epidémiologie Clinique Antilles-Guyane (CIE 802 Inserm)

Il s'agit d'une collaboration importante avec Mathieu Nacher et Célia Basurko sur la vulnérabilité territoriale et la santé en Guyane, sur l’impact de la construction du barrage hydro-électrique sur le fleuve Comté, sur la propagation du paludisme, et plus généralement, sur la dynamique et l’écologie des maladies infectieuses. L'unité participe également au diplôme universitaire d’épidémiologie appliquée en milieu tropical (Faculté de médecine Antilles-Guyane) ainsi qu'au montage récent d’un LabEx en Guyane avec d’autres acteurs sur place.

Contact : Mathieu Nacher - tél : + 05 94 39 48 64 - mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

CIRE Antilles-Guyane

Cellule Inter-Régionale d'Epidémiologie de l’Institut national de Veille Sanitaire.

Des recherches y sont menées sur la vulnérabilité territoriale et l’inégalité des populations face au risque infectieux.

Contact : Claude Flamand - tél : 05 94 25 60 74 / 60 70 - mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

EA Epat 3593, Université des Antilles et de la Guyane et Centre Hospitalier de Cayenne

équipe associée Epidémiologie des Parasitoses Tropicales, directeur : B. Carme

Franck Prugnolle, Patrick Durand, Erhan Yalcindag, Céline Arnathau, Patrick Durand et François Renaud c ollaborent avec cette équipe ainsi qu’avec Romain Girod et Eric Legrand de l’IPG, respectivement sur la génétique des populations d’Anopheles darlingi et sur l’histoire évolutive des Plasmodium en Guyane. Anne-Laure Ba ñu ls collabore également avec cette équipe sur la génétique moléculaire et l’écologie de la transmission des leishmanioses.

Contact : Bernard Carme - tél : 05 94 29 62 50/31 - mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Institut Pasteur de Guyane

L'unité y réalise une étude de la génétique des populations de sérotypes de dengue circulant en Guyane française et dans le continent latino-américain (IPG et CNR Arbovirus - et Virus Influenza pour la zone Antilles-Guyane).

Contact : Philippe Dussart - tél : 05 94 29 26 09 - mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Nevantropic SAS

Entreprise privée.

L'unité y réalise un développement géomatique pour matérialiser graphiquement la vulnérabilité territoriale face au risque infectieux.

Contact : Damien Galarraga - tél : 06 94 29 92 58 - mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Université d'Artois

Des recherches y sont menées sur le croisement des notions de discontinuités et de santé, ainsi que sur l'interface ville-forêt en termes de santé.

Contact : Marc Galochet et Sylvie Letniowska-Swiat - tél : 03 21 60 38 15/38 18 - mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

La Réunion :

CRVOI

Centre de Recherche et de Veille sur les maladies émergentes dans l'Océan Indien, à Sainte Clotilde -

Sébastien Boyer, Clément Gouagna, Maxime Jacquet, Guy Lempériere et Céline Toty y réalisent des recherches concernent la biologie, la génétique des populations et le contrôle d' Aedes albopictus, Ae. aegypti et An. arabiensis, vecteurs du chikungunya et du paludisme. Leurs travaux s'inscrivent dans le cadre de plusieurs projets

  • Programme TIS impliquant l’IRD, le CIRAD, l’ARS Océan Indien, l’Université de La Réunion et l'AIEA.
  • Programme "nouveaux insecticides" financé par l'ANSES impliquant l’IRD et l’ARS Océan Indien.

Par ailleurs un programme est également conduit dans l’ile de Mayotte, en collaboration avec l’ARS Océan Indien.

Contact : Clément GOUAGNA - tél : + 262 49 92 85 - mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

MARTINIQUE :

 

L'IRD en Martinique

En collaboration étroite avec l'unité, André Yébakima mène depuis l'année 2006 des recherches sur la biologie, la génétique des populations, le rôle vectoriel et la résistance aux insecticides des vecteurs de la dengue.

Contact : André YEBAKIMA - tél : + 33 (0)5 96 60 37 21 - mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

THAILANDE :

Université de Mahidol

Dorothée Missé et Rodolphe Hamel travaillent en collaboration avec le Dr Supatra Thongrungkiat (Department of Medical entomology and Deputy Dean for Finance and Assets), le Dr Ronald EM Vargas (Department of Medical entomology) et le Dr Natthanej Luplertlop (Department of Microbiology and immunology) sur (i) la transmission des virus de la dengue et du chikungunya et (ii) sur l’action des peptides antimicrobiens d’insectes sur les bactéries, les virus, les levures et les champignons. Ces travaux sont réalisés dans le cadre de programmes financés par le Ministère Français de la Recherche (ANR) et le ministère de la Recherche Thaïlandaise (The Royal Golden Jubilee Ph.D). Nous développons aussi avec Vincent Corbel un projet collaboratif entre les Universités de Mahidol (Dr. Thongrungkiat) et Kasetsart (Pr. Chareonviriyaphap) sur l'étude de l'influence de la résistance aux insecticides sur la compétence vectorielle des vecteurs Aedes pour les virus de la dengue et du chikungunya.

 

Contact: Dorothée Missé  04 67 41 63 81 – mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Université de Kasetsart

Département d'entomologie, Université de Kasetsart (KU), Bangkok, Thaïlande

Vincent Corbel (CR1), Hans Overgaard (chercheur étranger en poste d’accueil), Stéphane Duchon (IE), Victor Chaumeau (PhD), Bénédicte Fustec (VCI) travaillent en collaboration avec le Pr Theeraphap Chareonviriyaphap sur la biologie, la génétique de la résistance et le contrôle des populations de vecteurs de paludisme et d'arboviroses en Asie du Sud Est. L’équipe est centre collaborateur de l’OMS pour l’évaluation des nouveaux insecticides en santé publique à travers le réseau Vector Biology & Control (VBC network). Les chercheurs de MIVEGEC ont le statut d’expert international à travers la Thailand International Cooperation Agency (TICA) du Ministère Thaïlandais des Affaires Etrangères. MIVEGEC en Thaïlande mène des projets de recherche transversaux (entomologie, génétique, immunologie, épidémiologie) et régionaux (Thaïlande, Laos, Birmanie) sur la transmission du paludisme (MAEL-Fond Mondial), la résistance aux insecticides (MALVEC-5% Initiative FEI et PHC SIAM) et l’évaluation de la lutte antivectorielle au travers de multiples collaborations avec l’industrie (BAYER) et l’OMS (WHOPES). L’équipe développe aussi avec Dorothée Missé un projet collaboratif entre les Universités de Mahidol (Dr. Thongrungkiat) et Kasetsart (Pr. Chareonviriyaphap) sur l'étude de l'influence de la résistance aux insecticides sur la compétence vectorielle des vecteurs Aedes pour les virus de la dengue et du chikungunya.

Contact : Vincent Corbel - tél : + 66 (0)82 781 61 24 - mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

 

TOGO :

Université de Lomé, Laboratoire d'Entomologie Appliquée

V Corbel et T Baldet collaborent avec l'Université de Lomé dans le cadre des évaluations du réseau ABC financées par l'OMS et l'industrie et dans le cadre du Master International en Entomologie Médicale Vétérinaire

Contact : Pr I. Glitho : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et Dr G. Ketoh : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

VIETNAM :

NIHE

National Institute of Hygiene and Epidemiology, Hanoï, Vietnam

Anne-Laure Banuls et Marc Choisy travaillent avec le NIHE : Pham Quang Thai (département d'épidémiologie) et Nguyen Thi Van Anh et (département de microbiologie). Cette collaboration s'inscrit dans le GDRI “Biodiversité et Maladies Infectieuses en Asie du Sud-est” (financé par le CNRS) et les deux programmes de recherche principaux concernent (1) la dynamique spatiale de la dengue en Asie du Sud-est (financé par la fondation Bill & Melinda Gates) (2) l'évolution de la résistance aux antibiotiques au Vietnam, Cambodge, Laos (JEAI Mysa, financé par PHC-Lotus et USTH).

Contact: Anne-Laure Banuls 04 67 41 62 32 – mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.