Votre navigateur est trop ancien pour afficher correctement ce site. Ceci en est la version simplifiée.

L'unité MIVEGEC s’intéresse à l’évolution des interactions hôtes-parasites par trois approches complémentaires :

  • une démarche d'observation qui permet de décrire et comprendre le fonctionnement et l’évolution des foyers de transmission et d’appréhender ainsi le rôle de chacun des acteurs du système pathogène (vecteur, pathogène, symbiote et hôte). Ces recherches concernent l’étude des mécanismes adaptatifs aux diverses pressions et changements naturels et anthropiques auxquels sont soumis les vecteurs (pathogènes et vertébrés) à des échelles micro ou macro-géographiques. A titre d’exemple, des programmes sont conduits sur l’évolution des résistances des pathogènes aux médicaments et des vecteurs aux insecticides, sur l’évolution de la virulence, sur la sélection de phénotypes et génotypes adaptés au milieu à différentes échelles, de la cellule jusqu’à l’écosystème.
  • des approches expérimentales qui vont de la caractérisation d’effets phénotypiques, en particulier les traits d’histoire de vie des hôtes et de leurs parasites liés à différents facteurs depuis des mutations ponctuelles dans les gènes des pathogènes ou des hôtes, jusqu’aux effets de l’environnement dans la modulation de l’expression de ces effets. Les modèles d’études expérimentaux actuels comprennent les interactions entre moustiques et microsporidies, moustiques et arbovirus, le virus Cauliflower Mosaic Virus et ses plantes hôtes, les résistances médicamenteuses des leishmanies, de Mycobacterium tuberculosis, de Staphylococcus aureus, les résistances aux insecticides chez les moustiques, etc.
  • une approche théorique en modélisant les interactions hôtes-parasites et leur implication dans l’évolution de traits d’histoire de vie, l’évolution de la résistance et de la virulence, l’adaptation locale, l’évolution des modes de reproduction.

L’ensemble de ces travaux constitue un socle pour comprendre et anticiper l’évolution des systèmes infectieux conduisant à des situations d’émergence, de réémergence, d’endémie, d’épidémie et de chimiorésistance.