Votre navigateur est trop ancien pour afficher correctement ce site. Ceci en est la version simplifiée.

Equipe BioGEPPE

« Biologie, Génétique et Pathologie des Pathogènes Eucaryotes »

L'équipe dirigée par Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. développe des approches de biologie moléculaire et cellulaire et de génomique fonctionnelle chez plusieurs protozoaires parasites, essentiellement les Trypanosomatidés Leishmania (responsable des leishmanioses) et Trypanosoma brucei (agent de la maladie du sommeil). 

La disponibilité des séquences complètes des génomes de ces parasites, alliée aux développements technologiques les plus récents, permettent d’explorer les grandes fonctions nucléaires et chromosomiques (ségrégation, réplication, recombinaison...) et les processus cellulaires vitaux (mitose, mobilité, transport intracellulaire…) chez ces micro-organismes eucaryotes considérés comme 'divergents' sur le plan de l'évolution. Au cours des changements d’environnements que rencontrent ces pathogènes se produisent des modifications de l’expression génique et du cycle cellulaire aussi amples que celles qui gouvernent la différenciation tissulaire chez les eucaryotes supérieurs, et qu‘il convient d‘étudier pour mieux les comprendre. L’objectif général de cette recherche est de comprendre l'intrication de ces différents processus au cours du cycle cellulaire et leur importance dans le cycle de vie du parasite, ainsi que dans sa virulence, son adaptation au milieu ou sa résistance aux drogues anti-parasitaires.

 

I. Equipe "Génétique moléculaire des Trypanosomatidés".   Responsable : Yvon Sterkers.

L'équipe s'intéresse actuellement à deux processus fondamentaux qui permettent la transmission correcte du matériel génétique au cours de la mitose : la réplication de l‘ADN et la ségrégation des chromosomes chez Leishmania.

Elle étudie par ailleurs plusieurs protéines associées aux microtubules et souvent essentielles au parasite, impliquées dans la biogenèse du flagelle ou de structures spécifiques associées au flagelle, ou dans les modifications post-traductionnelles des microtubules.

De tels processus, classiquement considérés comme très conservés, revêtent en réalité des formes très originales chez ces eucaryotes "divergents" –  preuves vivantes de la diversité biologique acquise au cours de l'évolution.

L'équipe a été la première à  implémenter le sytème CRISPR-Cas9 chez Leishmania (Sollelis et al. Cell Microbiol 2015) et plus récemment àdévélopper un sytème de KO inductible combinat CRISPR-Cas9 et Di-CRE (Yagoubat et al. Cell Microbiol 2020). Demander les plasmides Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

 

II. Equipe "Pathologie des Pathogènes Eucaryotes".   Responsable : Laurence Lachaud.

L’équipe réalise une recherche translationnelle concernant le diagnostic, l'identification, l'épidémiologie et la pathologie des parasites et champignons en santé humaine.

 

L'hébergement de BioGEPPE par le CHRU de Montpellier, et les interactions fructueuses entre des praticiens hospitaliers, enseignants-chercheurs et chercheurs d'environnements différents, favorisent aussi d’autres études translationnelles axées sur le diagnostic moléculaire de la toxoplamose et des leishmanioses. A ce titre, plusieurs membres de BioGEPPE font partie du Centre National de Référence des Leishmanioses et/ou du Pôle "Biologie moléculaire" du Centre National de Référence de la Toxoplasmose, le rôle de ce dernier étant d'améliorer et d'améliorer et harmoniser le diagnostic moléculaire au niveau national.

Membres de l'équipe :
(titulaires et CDD-longs)

 

 Publications BioGEPPE