Votre navigateur est trop ancien pour afficher correctement ce site. Ceci en est la version simplifiée.

 

 

Résumé

En Thaïlande, l'épidémiologie de la dengue est saisonnière et cyclique, mais les épidémies sont particulièrement difficiles à prévoir. Divers indices épidémiologiques et entomologiques ont été utilisés pour la surveillance, mais ils manquent de fiabilité et de précision pour évaluer le risque de transmission de la dengue. Cette thèse vise à développer des outils et des indicateurs de risque de transmission de la dengue plus pratiques et plus sensibles qui peuvent être utilisés pour prévoir les épidémies de dengue. Une première étude épidémiologique rétrospective a montré que le schéma spatio-temporel de l'incidence de la dengue est fortement guidé par les facteurs climatiques et l'urbanisation. Des enquêtes sérologiques menées dans le cadre d'un essai contrôlé randomisé ont mis en évidence une association "dose-réponse" forte et positive entre l'abondance des adultes atteints d'Aedes et l'intensité de la réponse de l'Ab au peptide salivaire de l'Aedes, démontrant ainsi la capacité des biomarqueurs salivaires à évaluer les variations à petite échelle du risque d'exposition à l'Aedes. Une étude cas-témoins menée dans la même région a toutefois montré que ni le niveau d'infestation par l'Aedes ni l'intensité de la réponse de l'Ab à l'Aedes n'étaient de bons prédicteurs de la dengue et que les facteurs de risque associés à la dengue étaient l'âge, les caractéristiques de la maison et la présence d'Aedes infecté par le DENV au domicile du patient. Cette thèse a mis en évidence les interactions complexes entre les vecteurs Aedes, les facteurs climatiques et socio-économiques et le risque de transmission de la dengue en Thaïlande et a discuté des implications pour le développement d'indices d'alerte plus efficaces pour prévenir les épidémies.

Abstract:
In Thailand dengue epidemiology is seasonal and cyclical, yet outbreaks are particularly difficult to predict. Various epidemiological and entomological indices have been used for surveillance but they lack of reliability and accuracy for assessing dengue transmission risk. This thesis aims to develop more practical and sensitive tools and indicators of dengue transmission risk that may be used to forecast dengue outbreaks. A first retrospective epidemiological study showed that dengue incidence spatio-temporal pattern is strongly guided by climatic factors and urbanization. Serology surveys conducted through a randomized controlled trial evidenced a strong and positive “dose-response” association between Aedes adult abundance and the intensity of Ab response to Aedes salivary peptide, hence demonstrating the capacity of salivary biomarkers to assess fine-scale variations in Aedes-exposure risk. A case-control study conducted in the same area showed however that neither the level of Aedes infestation nor the intensity of Ab response to Aedes were good predictors of dengue and risk factors associated with dengue were age, house characteristics and the presence of DENV-infected Aedes at the patient house. This thesis highlighted the complex interactions between Aedes vectors, climatic and socioeconomic factors and dengue transmission risk in Thailand and discussed the implications for the development of more efficient warning indices to prevent outbreaks.

Retour