Votre navigateur est trop ancien pour afficher correctement ce site. Ceci en est la version simplifiée.

 

 

Résumé

Ce travail de thèse, axé sur le cycle cellulaire des protozoaires parasites Leishmania major et Trypanosoma brucei, notamment sur les kinétochores et centres organisateurs de microtubules, est divisé en deux parties :

(i) l'étude de l'organisation nucléaire. Un certain nombre de protéines majeures du transport nucléocytoplasmique (Ran et ses partenaires) y sont caractérisées, ainsi que leur importance majeure pour le parasite. Plusieurs expériences de localisations (d'histones, de protéines modificatrices d'histones, de protéines de transport nucléaire, et de protéines potentiellement associées aux kinétochores) permettent de dresser une première ébauche de l'architecture nucléaire. Celle-ci fait apparaître deux régions clefs du noyau de L. major : les pores nucléaires et la périphérie du nucléole.

(ii) l'étude de la dynamique des microtubules. Les microtubules jouent un rôle primordial chez les Trypanosomatidés dans la mitose, les centres organisateurs de microtubules, le flagelle et le cytosquelette. Trois grandes familles de protéines qui modifient les microtubules sont ici étudiées : les kinésines mitotiques associées aux centromères, les protéines qui fragmentent les microtubules et les polyglutamylases.

Ces deux thématiques, nucléaire et microtubulaire, se recoupent avec, notamment, la découverte de protéines qui fragmentent les microtubules, présentes dans le noyau. Associées à la périphérie nucléaire et/ou nucléolaire, elles pourraient intervenir dans la nucléation des microtubules du fuseau mitotique, dans la ségrégation des chromosomes ou dans le fonctionnement des kinétochores.



Retour